Photo de Martine Doyen

bio

Née à Montréal, Lucie Lachapelle a vécu en Abitibi où elle a côtoyé le monde amérindien et est devenue mère de deux métis cris. Diplômée en Communication, profil cinéma, de l'Université du Québec à Montréal, elle a été enseignante, notamment au Nunavik, consultante en communication, assistante à la réalisation et recherchiste pour des documentaires de l’ONF avant de signer son premier film, La Rencontre en 1994. Depuis, elle écrit et réalise des documentaires diffusés au Québec et à l’étranger. (La Rencontre, 1994, Village Mosaïque, 1996, Épouses de Dieu et Ouvrières de Dieu, 1999, Le Stress post-traumatique, 2000, L’Autisme, 2001, Les Phobies, 2002). Avec son film Village Mosaïque, elle a été récipiendaire du Prix Gémeaux du multiculturalisme, et finaliste pour le Prix Gémeaux de la meilleure réalisation et pour la meilleure recherche, pour l’Autisme et La Rencontre, respectivement. Lucie Lachapelle agit aussi comme analyste de scénarios documentaires et de fictions et comme conseillère à la scénarisation. Elle a publié un premier roman intitulé Rivière Mékiskan, chez XYZ, éditeur. Elle écrit de la poésie et des nouvelles.




AWA O GBÉ

Année de production : 2010
Durée: 45 min.
Une réalisation de
 Nathalie Gouin
Un scénario de 
Lucie Lachapelle
Une musique originale de 
René Dupéré avec la voix d'Élise Velle
Productrice 
Danielle Thériault / Téridan inc.
Recherche
 Nathalie Gouin
Directeur de la photographie 
Marc Gadoury
Preneur de son
 Richard Lavoie
Coordonnateur de production
 Francisque Bégin
Montage 
Nathalie Gouin / 
Écran Total inc.
Conseillère au montage 
Lucie Lachapelle
Montage en ligne 
Lucien Rainone 
Groupe Mediavision
Postproduction sonore 
Audio Zone
Mixeur
 Richard Pelletier
Animation infographique
 Éric Pelletier
 Dynamik Media
Awa O Gbé, une aventure humaine
Synopsis

« Awa O Gbé, une aventure humaine» est un documentaire social, ethnologique et culturel, tout en couleurs et en musiques : ocre de la terre, boubous multicolores des femmes, musique des voix et celle des instruments. Il suit le parcours de René Dupéré et d’Élise Velle dans leur aventure africaine. René Dupéré, le créateur de la musique du Cirque du Soleil, et sa complice Élise Velle, une des voix des musiques du Cirque du Soleil et chanteuse solo, sont impliqués depuis cinq ans dans un projet humanitaire au Bénin.

Ce sont eux qui ont mis sur pied le projet, qui le financent et qui en supervisent le fonctionnement. Leur projet consiste en la mise sur pied de petites unités de production ou de transformation de produits agroalimentaires, de sessions de formation et d’alphabétisation. Il rejoint maintenant 800 femmes. Il a pour but de sortir les femmes de leur extrême pauvreté et de les faire cheminer vers une prise en charge de leur développement.

Ce film est une occasion privilégiée de pénétrer au cœur des quartiers, au sein des clans et des communautés, dans l’intimité des familles et dans celle de la vie des femmes. Il propose un contenu et des témoignages uniques, des images rarement vues.

Élise et René ne font pas uniquement remettre un chèque. Deux fois par année, ils séjournent durant quelques semaines à Porto Novo, rencontrent les femmes des différents groupes et prennent le pouls sur le déroulement de leurs activités. Ils sont avant tout à l’écoute de ces femmes et entendent leurs besoins. Ils se sentent proches d’elles, même si les différences sont grandes et que les barrières culturelles semblent, de prime abord, infranchissables. Au fil des ans, des liens intimes et riches se sont créés.

Le documentaire recueille des témoignages sensibles auprès de ces femmes qui nous partagent leur vision, leur expérience et des impacts du projet dans leur vie. Il est aussi un témoin privilégié de leur mode de vie, de leur lutte quotidienne pour dépasser les limites de leurs conditions sociales et économiques.

Mais des embûches, il y en a eu et il y en aura. Les lunettes qu’Élise et René portaient au départ et qui teintaient leur vision d’illusions romantiques, ils ont dû les enlever pour faire face aux différentes réalités. C’est leur grande sensibilité, leur ouverture et surtout leur volonté d’agir et de mettre le temps et l’énergie qui font de ce projet une réussite. « Awa O Gbé, une aventure humaine » raconte leur histoire au Bénin, avec lucidité et sensibilité.

Pour plus d'informations AWA O GBÉ